Multimédia

Côté Presse

🖇 Extrait article des DNA du 18 mai 2017 – L’enfance de l’art – Basket-ball – Zoom sur Frank Ntilikina,

« Très rapidement, j’ai vu qu’il avait quelque chose. Il aurait fallu être aveugle pour ne pas le voir, se rappelle Étienne Schutz, l’ancien responsable de l’école de basket de Saint-Joseph. J’ai eu l’un ou l’autre gamin plus doué, mais lui, ça a été le plus travailleur, et de très loin. Le travail, c’est ancré en lui. Un héritage familial.»

Cliquer ici pour lire l’article complet

🖇 Extrait article de la SIG du 26 décembre 2016 – Frank Ntilikina en pleine lumière

« F. Ntilikina jette aussi un regard attendri sur les coaches qui ont marqué son parcours, d’Étienne Schutz (St-Joseph Strasbourg) à Vincent Collet, en passant par Abdel Loucif, Lauriane Dolt ou Olivier Weissler : « J’ai été très chanceux. Ils m’ont tous apporté un aspect différent de la personne que je suis aujourd’hui sur et en dehors du terrain. S’il fallait dire lequel a été le plus important, je ne saurais pas répondre. Ils m’ont tous apporté énormément de choses ». »

Cliquer ici pour lire l’article complet

Côté Radio

🖇 Extrait article France bleu Alsace – 19 octobre 2017 – Basket NBA : le Strasbourgeois Frank Ntilikina va réaliser son rêve américain

 » Etienne Schutz, qui a entraîné la pépite pendant sept saisons, se souvient : « Frank a fait un match exceptionnel contre les poussins de Schirrhein et à la fin du match, il s’est passé quelque chose d’incroyable. « 

 » Mais plus que le talent de Frank Ntilikina, c’est son acharnement au travail qui a épaté Etienne Schutz. « Par rapport à des enfants de son âge qui prenait ça pour un jeu, Frank considérait déjà presque ça comme un travail, raconte son premier coach. Il faisait dix fois plus ou cent fois plus que les autres. Ce n’est peut-être pas le joueur le plus talentueux que j’aie entraîné, mais c’est le plus travailleur et de loin, et c’est pour ça qu’il a réussi».« 

Cliquer ici pour lire l’article complet

Cliquer ici pour écouter l’interview d’Etienne Schutz